La chasse : une affaire de famille

Aller en bas

La chasse : une affaire de famille

Message par Lorpa Norou le Mer 28 Mar - 8:34

Le froid s'insinuait dans sa tenue. La chair de poule commençait à se faire sortir.
« Bordel, ce froid est insupportable !
-Il fallait prendre des sous-vêtements plus chauds. Je t'avais prévenu pourtant, mais tu n'en a fait qu'à ta tête. Tant pis pour toi.
-T'es vraiment pas commode quand tu t'y mis, et tu le sais en plus. C'est comme si ça t'amusais de me prendre de haut à chaque fois ! Je suis ton demi-frère, pas un sous-frire !
-Va savoir.
-Chaque fois que je veux causer famille, t'évites ! T'as écouté la dernière partie d'ma phrase ?
-Oui, et tu n'as toujours pas compris que je n'ai pas envie de parler famille. Ni maintenant, ni jamais.
-Et qu'est-ce tu veux qu'on fasse dans ce froid ? Au moins, ça nous réchauffe, et j'aim'rais en savoir plus.
-Tais-toi et regarde »
Un grand véhicule s'arrêtait sur la calotte de glace en bas d'eux. Une calotte de glace sur Hoth, ce n'est vraiment pas quelque chose de rare, le climat de la planète n'est plus à présenter. Mais celle-ci était un peu plus grande que la moyenne, et surtout surplombée d'un pic, où l'on pouvait voir sur un rayon de 2 km à la louche, car le paysage était plat. Le véhicule s'arrêtait donc en-dessous d'eux, car les deux compères étaient dans une petite grotte située sur la face Est du pic.
La fille, au visage agréable et à la coiffure soignée, sortit de la grotte, et se plaça de manière à avoir tous les soldats en visuel. Le garçon, à la barbe peu soignée qui avait poussée de manière extrême pour cacher sa jeunesse, lui descendit le plus silencieusement possible le pic, se cachant sur un petit bout de falaise. Enfilant son casque, il fit comprendre à sa collègue qu'il était prêt. Elle lui d'attendre. Dans son viseur, elle voyait les soldats républicains s'affairer autour du véhicule. L'élément infiltré avait fit son travail, et le sabotage avait fonctionné. Ils n'avaient que peu de temps, mais le chef du convoi n'était pas encore sorti.
avatar
Lorpa Norou

Messages : 241
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse : une affaire de famille

Message par Lorpa Norou le Jeu 26 Avr - 0:34

En quelques minutes, c'était fait. Son sniper avait décimé la moitié des troupes républicaines, et le blaster de Zayessa avait décimé l'autre moitié. Ils étaient rentrés rapidement dans le camion, et étaient ressortis avec une caisse et un soldat en armure, mais sans casque.
Après un petit temps, et une petite discussion avec le blondinet qui était sorti avec eux, il s'avéra qu'une partie de leur mission était de se débarrasser de lui, pour une affaire qui ne concernait que leur employeur. Et ça leur suffisait.
Après l'avoir éliminé et amassé leur butin, ils revinrent sur Dromund Kaas, où leur employeur les attendait. Ou tout du moins, l'un de ses agents. Après avoir tranquillement discuté de leur accord avec l'agent de service, ils reçurent leur paye, qu'ils divisèrent en deux.
Puis Nayerra entra directement en contact avec leur employeur, un Seigneur qui les avait contactés pour l'affaire privée. Une affaire de fesse, sans grand intérêt pour la jeune femme. Mai pas pour le grand public. Aussi, avait-elle fait jouer cette menace : si le Sith refusait, ou tuait Nayerra, le jeunot aurait lâché l'affaire sur tout l'Holo-net. Leur gain venait de doubler, d'un seul coup.
Pendant ce temps, Zayessa était parti pour voir si il n'y avait pas quelque mission à faire en solo. De la surveillance, ou quelque chose du genre, pour patienter le temps que la brune avait fait son projet. Parce qu'elle avait quelque chose en tête, il le savait. Son attitude le confirmait : elle était plus distante, mais ne même temps plus tendre avec lui. Elle n'était pas pour autant gentille avec lui, mais elle était simplement moins revêche.
Quoi qu'il en soit, il allait devoir lui en parler. Car elle venait de se planter à côté de lui, attendant visiblement une explication. Il a toujours été franc, pourquoi cela changerait-il aujourd'hui ?

« J'y crois pas. Tu as décidé de lancer en solo ? Sans même me prévenir ?
-Non. J'ai simplement pris les devants.
-Tu m'expliques ?
-C'est pourtant pas bien compliqué. J'ai bien remarqué que que'que chose tournait pas rond. J'connaîs pas la nature exacte de ton p'tit projet, mais j'devine que tu vas devoir le faire en solo, car il te tient à cœur, et ne porte en aucun cas sur mon domaine. J'ai pas raison ?
-Effectivement. Et aujourd'hui est un bon moment pour commencer.
-Et tu peux m'dire qui ça concerne ?
-Non, je ne préfère pas. Je ne sais pas combien de temps cela va durer exactement. (Un petit sourire vint se glisser sur son visage) Et je t'ai déjà dit que je ne parlerais pas famille.
-Prends tout l'temps qu'y t'faut ! Si c'est vraiment c'que j'pense, c'est important pour toi. Alors, vas-y. Et fais attention à toi.
-Toi aussi gros balourd, fais attention. »
Le câlin est venu spontanément. Elle a peut-être été vache, et lui immature, mais ils étaient demi-frères, ça n'était pas rien.
avatar
Lorpa Norou

Messages : 241
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse : une affaire de famille

Message par Lorpa Norou le Sam 28 Avr - 19:20

Le temps de chien était normal sur Dromund Kaas. Mais parfois, la pluie était plus forte, plus énervante. Comme aujourd'hui. Elle était certes dans une ruelle, mais cela ne changeait rien, la pluie tombait droite et drue. Et le petit soldat n'était toujours pas au rendez-vous. Se doutait-il de quelque chose ? Elle l'avait séduit, comme tant d'autres, et il n'était pas plus malin qu'un autre.
Et elle le vit, le petit rouquin. Un petit soldat sans grande envergure, avec un petit grade lui permettant d'accéder à un minimum de données. Le rouquin s'approcha d'elle, il sentait l'alcool à plein nez :
« A-Alors bébé ? Tu-tu m'attendais c-c'est ça ?
-Tu sais très bien ce que je veux, dit-elle d'un ton sec.
-Ouais, ouais, à propos, les fichiers … L-le niveau de s-sécurité est trop élevé ... Il s'arrêta d'un seul coup, l'air blême.
-Bordel …
-Pis le commandant m'a vu, d-du coup c-chuis viré. J-j'me suis fais viré de l'armée ! Et maintenant i-ils ont mis ma tête à prix pour ce fichier ! Qu'est-c'que j'vais faire ?
-J'en sais rien. Attends quel fichier ?
-C-Celui-ci, lui tendant un petit disque externe, qu'elle s'empressa de lui arracher des mains, avant de tourner les talons.
-A-Attends, tu peux pas me laisser comme ça ! J-Je suis recherché m-maintenant ! Ils veulent ces documents ! N-Ne me force pas à ...
-Que comptes-tu faire dans cet état ? »
Elle soupira légèrement, tira un petit datapad de sa poche et parcouru la longue liste de personnes recherchées dans l'Empire, où elle trouva effectivement le petit rouquin. Sa tête venait d'être mise à prix à 2 000 crédits. Un instant, elle pensa à lui trancher la gorge avec le petit couteau qu'elle avait dans sa manche. Rapide, propre. Mais il lui vint une idée : elle ne pouvait plus l'utiliser, mais elle pouvait encore le faire capitaliser.
« Je connais un endroit sûr, finit-elle par dire.
-C-c'est vrai ? T-tu peux m-m'y emmener ?
-A une condition : tu décuves, et tu arrêtes de boire. C'est clair ?
-O-Oui. »
De toute façon, il n'allait pas pouvoir boire de l'alcool là où elle l'emmenait.
avatar
Lorpa Norou

Messages : 241
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse : une affaire de famille

Message par Lorpa Norou le Lun 7 Mai - 18:50

La décryptage des documents avait été très long : cela faisait trois jours que l'ordinateur tournait. Mais sa patience avait porté ses fruits : elle avait accès aux fichiers qui avaient été volés. Elle entendit un petit bruit derrière elle :
« N'essaie pas de te détacher, ça ne sert à rien.
-Hmmm-hmm-hmm !
-Tu ne peux pas parler on plus, soupira-t-elle. Tu n'est vraiment pas très malin.
-Hmmm-hmm-hmmmmm-hmm !
-Tu n'as toujours pas compris ? Arrête. ». Elle avait parler d'un ton monocorde, sec, qui laissait transparaître comme il fallait que cela l'énervait, mais sans crier ou perdre patience. Elle regarda les dossiers, un par un. L'Empire était constitué de plusieurs organisations bien précises, comme celle qui venait de passer sous ses yeux : la Noblesse Impériale. « Impossible, se dit-elle, pas avec les origines qu'il a ». Elle passa à une autre organisation plus complexe, plus ramifiée, possédant même son propre réseau d'inquisition interne. Elle se demanda si cette organisation existait encore, et la gardait en mémoire, au cas où.
« -Hm !
-Quoi ?
-Hmmm, fit-il en montrant sa gorge pour signifier qu'il avait soif.
-Tu commences sincèrement à me fatiguer. »
Elle sortit alors son datapad, le même que la dernière fois dans la ruelle, et vérifia la prime sur le jeune rouquin. Elle vit que celle-ci avait augmenter de 1 000 crédits, du fait de sa disparition sans laisser de trace depuis trois jours. Elle regarda alors les conditions de la prime et vit :

« MORT OU VIF : 3 000 CREDITS »

Elle sourit légèrement et se tourna vers lui :
« C'est ton jour de chance, tu n'auras pas à passer dans les salles d'interrogatoire des Siths. C'est une fleur que je te fais, parce qu'au final, tu n'es qu'un benêt. Oui, j'ai pitié de toi. »
Il arrêta de se tortiller et la regardant d'un regard rempli d'espoir. Un regard touchant, qu'il conservera jusqu'à la fin.
En à peine quelques secondes, c'était fini : elle avait trop rapide pour ses yeux de simplet, trop rapide pour voir le couteau sortir de sa manche et se planter dans sa gorge, silencieusement.
Elle conserva la main sur la gorge, pour éviter que le sang coule sur le tapis. Quelques minutes après, elle retira sa main : le sang avait un peu coagulé, assez pour empêcher le sang de couler pour un temps, le temps de détacher le bâillon et le positionner sous sa gorge, de manière à ce qu'aussi bien le sol et les vêtements du benêt ne soient pas sales.
Après la petite manipulation, elle se pencha sur le PC qui continuait de tourner. Elle sauvegarda les données sur le PC, mais aussi sur deux petits disques durs : un qu'elle conservait toujours avec elle, et l'autre qui contenait toutes les autres données déjà récoltées, comme les données sur le sith d'il y a quelques jours, et qui constituait une sorte de sauvegarde. Après avoir soigneusement cacher le second disque dur à son endroit habituel, c'est-à-dire un petit pot sur une étagère, le troisième en partant de la droite et le quatrième en partant de la gauche, elle glissa le premier disque dur dans une doublure de son manteau, éteignit le PC, et se replongea du côté du bêta. Le sang avait définitivement arrêté de couler, elle pouvait donc se préparer à sortir pour aller livrer sa prime « durement » gagnée. Et cela le plus vite possible, non seulement pour éviter quelque reproche du mandataire, mais aussi et surtout car elle venait de faire un petit pas vers son objectif. Et cela n'avait pas de prix.
avatar
Lorpa Norou

Messages : 241
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse : une affaire de famille

Message par Lorpa Norou le Sam 12 Mai - 17:40

Cela faisait une semaine depuis qu'ils s'étaient quittés, et Zayessa s'était déjà retrouvé face à un problème de taille : il est exécutant, et ça il sait bien faire, mais sa mémoire n'était pas forcément très développée. Du coup, avec ses économies, il avait acheté un petit droïde, un modèle ressemblant à un de ces astromécanos, mais en bien plus petit. Celui-ci le suivait souvent puisqu'il conservait en mémoire les missions, les primes que Zayessa avait déjà récoltées, les missions qu'il était en train de faire (ce qui constituait un argument de choix face à ceux qui voulait obtenir une ristourne une fois le boulot terminé), et surtout il lui servait de connexion à l'Holo-net. Non pas pour contacter sa demi-sœur, car elle était en mission et il savait qu'il ne fallait pas la déranger, mais pour se tenir informer de ce qui se passe dans la galaxie, et surtout pour vérifier l'état des primes dans l'espace impérial.
Il n'allait que rarement dans l'espace républicain, car il était synonyme de malheur pour lui : sa mère était morte sur la planète Coruscant, car délaissée par les services « d'en haut », comme elle se plaisait à les appeler. Elle était né dans la Bordure Extérieure, sur une petite planète sans importance comme il en existe tant d'autres. Elle avait réussie à obtenir un pass pour aller sur Coruscant, mais la navette avait croiser le chemin de pirates, dont l'un d'eux la viola. Il apparu plus tard que cet individu venait de rentrer dans la bande de pirates, après qu'ils aient tués sa première femme, et qu'il avait lui même des enfants. Zayessa, après avoir récolté un minimum d'économies, s'enfuit de l'espace républicain. Son but n'était pas la vengeance, il en avait rien faire. Mais il voulait une famille. Et il l'avait trouvée en Nayerra.
Un bruit métallique le fit sortir de sa torpeur. Le train s'arrêtait, il était arriver à destination sans grand accrochage, si ce n'est un voyou que le barbu avait pu dézinguer facilement. Il sortit donc, reçu sa paye, mis à jour « Dédé » (le droïde s'appelait en réalité D2-1D), et se dirigea vers la cantina la plus proche : cela faisait longtemps qu'il n'avait pas pris un verre.

« Quequ'chose de fort siouplait, dit Zayessa en allongeant 40 crédits sur la table
-Tout d'suite, répondit le barman en commençant à s'affairer derrière le comptoir. La chasse a été bonne ?
-Je chasse pas.
-Ah ! Je vois, z'êtes à la retraite et vous vous baladez en armure pour rapp'ler vot' glorieux passé ! Sérieusement, j'suis pas stupide, j'vois bien qu'vous êtes chasseur de prime.
-Oui, mais je chasse pas. En ce moment, j'fais plutôt des missions. Surveillance, escorte, ce genre de trucs.
-Hu-hun, répondit le barman pour signaler qu'il était toujours en train d'écouter pendant qu'il préparait le cocktail
-Normalement, chuis avec quelqu'un d'autre, mais elle est en pleine affaire d'famille. Du coup, j'prends des p'tites missions pour arrondir la fin du mois.
-Mais vous n'aidez pas votre amie ? Dit le barman en servant le cocktail au mercenaire.
-Non, elle a dit qu'elle f'rait ça seule. Qu'elle DEVAIT le faire seule.
-Hé beh. Mais si elle est en danger ?
-Ça m'étonnerait. Elle sait s'débrouiller, dit le barbu en vidant un peu son cocktail.
-Bien, ça me regarde pas à c'niveau là. »
Il finit son verre, puis se leva en adressant un au revoir au barman et lui disant de garder la monnaie,
s'arrêta un instant sur une danseuse qu'il trouvait bien trop jeune pour faire ce qu'elle faisait et sortit. Après être resté 30 secondes devant l'entrée du bar, « Dédé » vint à lui, et ils se dirigèrent tous deux vers les navettes les plus proches en direction de la prochaine mission.
avatar
Lorpa Norou

Messages : 241
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse : une affaire de famille

Message par Lorpa Norou le Lun 21 Mai - 19:34

« Bordel ! Où peut-il bien être ? ». Elle était seule dans le petit appartement qu'elle avait loué pour deux semaines. Et déjà, une s'était écoulée et elle n'avait toujours aucune piste. Elle avait pensé avoir avancer avec la liste, mais en fait la liste était trop longue, multipliant d'un coefficient pharamineux le nombre de personnes qu'elle devait analyser par la même occasion. Elle avait déjà analysé toutes les organisations qu'il était susceptible d'avoir rejoint, mais rien. Il n'avait pas pu garder son nom, synonyme de dégoût à ses yeux, et pourtant pas un pseudonyme qu'il aurait pu prendre.
« Quelle idiote je fais ! Comment ai-je pu être aussi présomptueuse ! Comment aurais-je ... » Comment aurais-je pu avoir la moindre idée du pseudo qu'il se serait choisi ? Telle était la question qu'elle se poser. Après tout, elle ne le connaissait pas. Elle réfléchit rapidement, essayant de rassembler ce qu'elle savait de lui. Au final pas grand chose : assez colérique, peut enclin à la discussion. Et c'était il y a 9 ans, donc il aurait pu changer. Il avait du changer. Vu le climat dans lequel il vivait … Serait-il devenu introverti ? C'était fort possible. Mais cela ne l'aidait pas.
« Pourquoi diable ai-je penser ne serait-ce qu'une seule seconde que j'avais une chance de le retrouver ? » pensa-t-elle tout en prenant un verre déjà à moitié fini et en le finissant d'une seule traite. Elle ne le reverra sûrement pas, la galaxie était trop grande. Déjà, avait-il finit les épreuves de Korriban ?
Cette pensée la sortit d'un seul coup de l'état dans lequel elle était. Avait-il réussi ces épreuves ? Elle écarta le doute qu'elle éprouvait pour se poser, et réfléchir : comment pouvait-elle être sûr qu'il avait réussi ? Les Siths gardaient-ils une trace écrite de ceux qui passaient leurs épreuves ? Rien n'était moins sûr en ce qui concerne les participants, mais les gagnants … Ils devaient être notés quelque part non ? Ils étaient censés trouver un maître après leurs épreuves, et elle pouvait également chercher de ce côté-ci. Mais c'était plus hasardeux, car il n'y avait rien d'officiel, aucun document à signer ou autre, et l'apprenti pouvait être recruté dans l'inconnu total.
L'apprenti. « Bon sang, pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt ? ». Elle se pencha de nouveau sur l'ordinateur et constitua une liste de tous ceux qui était inscrits dans les différentes Sphères. Puis elle fit un premier tri, en enlevant tous ceux qui ne faisait parti d'aucune des organisations dans la liste fourni par le rouquin. Ensuite, elle retint tous ceux qui avaient le statut d'Apprenti. Il arriva donc à une liste d'une centaine de noms, tous mélangés dans un espèce de gloubiboulga d'informations qu'elle n'arrivait pas à démêler. Elle fit alors deux listes : une avec les noms de ceux faisant partis des organisations qu'elle avait sélectionné, et l'autre avec donc les noms de ceux qui faisaient partis des autre organisations. Et elle parcouru la première liste une première fois, puis un deuxième, une troisième, une quatrième. En vain. Elle recommença une cinquième fois. Toujours en vain. Elle soupira d’exaspération. Puis elle regarda la seconde liste.
« C'est improbable » dit-elle à haute voix. Improbable mais pas impossible, pensa-t-elle. De toute façon, qu'avait-elle à perdre ? Elle commença à parcourir la quarantaine de noms de la liste 
A, rien du tout.
D, toujours pas.
G, toujours pas.
J, toujours pas.
M, toujours pas.
N. Elle déglutit à la vue de la première lettre de son nom. Elle commença à défiler les noms, Na … NE … NI … NO … Et là, elle le vit. Son propre nom. En majuscule était marqué NOROU. Suivi du prénom : Lorpa.
Il n'avait pas pris de pseudonyme ? Étrange, mais qu'importe, elle l'avait trouvé : il s'était coltiné avec une organisation regroupant des nobles de l'Empire. Cela n'allait pas lui faciliter la tâche, mais après tout ce temps, elle n'allait pas abandonner.
avatar
Lorpa Norou

Messages : 241
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse : une affaire de famille

Message par Lorpa Norou le Ven 1 Juin - 14:52

Zayessa était assis à une table dans une petite cantina de Na Shaddaa, en buvant son petit cocktail à base de rhum, de coco, et d'un champagne d'Aldérande pas si bon marché qu'on pourrait le penser, tout en repensant à ces deux dernières semaines : comment il s'était débrouiller pour joindre les deux bouts sans trop toucher à la cagnotte qu'ils avaient accumulés à deux, et il ne s'était pas trop mal débrouillé ! Demain, cela ferait deux semaines qu'ils s'étaient quittés, et qu'ils devaient normalement se rejoindre.
« Je savais que je te trouverai ici, dit une voix qu'il reconnaîtrait entre mille derrière lui.
-Qu-quoi ? Dit-il après avoir manqué de recracher sa gorgée et en se retournant
-Quoi quoi ? Tu vas pas me dire que je ne t'ai pas manquer ?
-Mais … » Il n'en croyait pas ses yeux. Sa demi-soeur venait d'apparaître sous ses yeux globuleux, comme par enchantement. Elle était passé maître dans l'art de ne pas se faire remarquer au point qu'elle pouvait être totalement invisible si elle le voulait, sans même faire appel à un générateur de furtivité. Il avait beau le avoir, il se faisait surprendre à chaque fois.
« Mais on est censé se revoir demain non ?
-J'avais besoin de te voir avant. Pour te demander un service. Enfin, si tu en est capable …
-Quel service ?
-Déjà, je vais vérifier l'état du compte.
-Je t'en prie, fait.
-Ooooh … tu n'as bu qu'un seizième de nos économies … Comment as-tu fait ?
-Figure-toi que, contrairement aux apparences, je n'ai pas fait que picoler ici ! J'ai rempli des missions faciles qui payaient assez pour récolter quelques économies.
-Attends, tu t'es or-ga-ni-sé ?
-Bien sûr. Avant que tu me dises que tu ne me crois pas, voici D2-1D, le droïde que j'ai pu me payer avec mes économies. Il m'a été très utile.
-Oh, je comprends mieux. Alors tu pourras accomplir ma course. Il s'agit en effet d'aller simplement m'acheter un droïde. Mais pas n'importe lequel. Je veux un modèle précis, dit-elle en tendant un petit papier avec des instructions sur le droïde.
-À quoi va te servir un droïde pareil ?
-Ça, ça ne te concerne pas. Tu ce que tu dois savoir, c'est que je le veux demain à l'adresse qui est notée sur le papier. Une fois cela fait, tu pourras brûler le papier.
-Bon, très bien. Autre chose ?
-Oui. Il va me falloir plus de temps pour faire ce que j'ai à faire.
-Tu ne l'as pas trouvé ?
-Si. Je l'ai retrouvé. Mais maintenant, il faut que je rentre en contact avec lui. Et ça va pas être une mince affaire.
-Bon, comme tu le sens. À dans deux semaines, c'est ça ?
-C'est ça. »
Et elle s'en alla aussi furtivement et rapidement qu'elle était venue. Il fini son verre, le paya, et se leva tranquillement, tout en ordonnant à « Dédé » de le suivre. Deux semaines de plus, à ne rien faire d'autre que des petites missions sans envergure. Remarque, faire le garde devant la maison d'un Hutt était bien payé, et il s'y était fait. En se demandant si il pourrait continuer la chasse d'ici la fin du mois, il se dirigea vers le quartier Duros.
avatar
Lorpa Norou

Messages : 241
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse : une affaire de famille

Message par Lorpa Norou le Sam 2 Juin - 22:02

Une fois entré dans ce quartier, il prit un chemin particulier qui l'amena devant un petit magasin dont il connaissait bien le gérant. Une fois entré, il s'attarda un peu sur les très nombreuses pièces de robotiques attachés au murs, puis le gérant sortit d'une petite pièce située à l'arrière de la boutique. Son tablier était blanc. Enfin il devait l'être à l'origine puisqu'il était sale de suie, et d'un liquide dont Zayessa ne pouvait donner le nom (il n'était pas expert en robotique après tout).
Le gérant, un Duros (il n'habitait pas dans ce quartier sans raison), tout en s'essuyant les mains pleine de ce liquide sur ce tablier, entra directement dans le vif du sujet :
« Que vous faut-il cette fois-ci ?
-J'ai une commande très spéciale c'te fois-ci. Et il m'la faut pour d'main à la première heure.
-Hum. Quelle est cette commande ?
-La voici, dit-il en tendant le petit papier vers le marchand, tout en faisant bien attention de le plier pour pas qu'il ne voit l'adresse que Nayerra lui avait donné.
-Hmmmm. Vous avez de la chance, j'ai toutes les pièces : ça va vous coûtez un peu moins cher.
-Vous pouvez m'le faire tout d'suite ?
-Oui, mais ça vous coûtera un supplément de 120 crédits.
-Vendu. »
L'alien pris alors quelques pièces sur le comptoir, un espèce de cylindre sur le mur derrière, et entra dans la petite salle derrière. Après avoir attendu quelques minutes, le marchant ressorti de la pièce de derrière avec un petit droïde en forme de crabe. Ou plutôt d'araignée. Mais une petite araignée, du genre qui vit dans les maisons, avec des longues pattes et un petit corps.
« Voilà votre petit droïde. Ce type de droïde est très utile pour servir de caméra de sécurité pour un vaisseau par exemple. Son autonomie est de 24h sans bouger. Mais elle baisse pour chaque mètre qu'il doit parcourir. Cela vous convient-il ? C'est très exactement ce que vous m'avez fourni comme instructions.
-Ouaip, c'très bien merci. Not' arrangement tient-il toujours ?
-Oui, il se termine demain, dit le petit marchand d'un air ravi, ce qui était assez rare pour être signalé chez un Duros, tout en plaçant le petit robot dans une boîte à sa taille et en donnant à Zayessa le montant de cette opération.
-Bien. S'fut un plaisir d'faire affaire avec vous, dit Zayessa en posant quelques centaines de crédits sur la table. Au plaisir !
-Au revoir, mon bon monsieur. »
Il ressorti avec le petit paquet, puis se dirigea vers le spatioport. Première chose à faire : l'analyser pour éviter que quelque chose de louche soit dedans. Ensuite, il allait déposer le droïde chez Nayerra à la première heure demain.
avatar
Lorpa Norou

Messages : 241
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse : une affaire de famille

Message par Lorpa Norou le Dim 3 Juin - 18:39

Lorsque Nayerra ouvra la petite boite servant de réception à son appartement, elle y trouva le droïde, ainsi que deux papiers : une note d'utilisation du constructeur faite sur le tas (on le sentait à l'organisation inexistante des informations), et un petit papier.
Ce petit papier était de la main de Zayessa et disait : « Je t'écris ici car si tu m'as demandé de brûler le papier (ce que j'ai fais) c'est que tu as besoin de discrétion. J'ai analysé le droïde par précaution et il ne semble n'y avoir rien de dangereux. Refais un diagnostic au cas-où tout de même.
Bonne chance.
Zayessa. »
Elle déchira le papier et le plaça dans sa poche, tout en se disant qu'il faudrait qu'elle le brûle. Mais pour l'instant, il fallait qu'elle vérifie le droïde et qu'elle le prépare.
Elle avait déjà étudié la nouvelle organisation et savait les deux principaux endroits où ils se retrouvaient publiquement : un cuirassé nommé « La Lance Pourpre », une possibilité très périlleuse mais très intéressante, ainsi que la Tour du Peuple, où elle pourra très facilement entrer et sortir mais où les informations relevées pouvaient être moins intéressantes. Cette décision était importante, car elle allait conditionnée la réussite ou l'échec de la mission. Dans les deux cas, la réussite était possible, tout comme l'échec : si elle se faisait prendre sur le cuirassé, ou si les infos glanées à la Tour ne donneraient rien, elle échouerait.
Un autre problème de la Tour était qu'il y passait beaucoup de monde, et qu'il lui faudra de un trier les informations, et de deux ne pas se sentir trop en confiance par rapport à l'autre mission : il fallait rester discrète. Il lui faudra du temps.
De l'autre côté, le cuirassé était bien plus dangereux pour des raisons évidentes : c'était un bâtiment de guerre utilisé pour toutes sortes de choses, la garde allait donc être encore plus renforcée. Et il lui faudrait agir vite : il allait bientôt sortir de l'orbite de Dromund Kaas selon les rumeurs. Elle n'avait clairement ni le temps ni les ressources pour cela. Elle allait donc devoir se rabattre sur la Tour.

Elle était plongée dans sa réflexion lorsqu'elle vit sur la caméra qu'elle avait placé devant le bâtiment trois hommes. Trois montagnes de muscles, qui portaient tous sur leur dos une lame d'apprenti. « Des sensitifs donc », se dit-elle tout en prenant ses dispositions. L'appartement était petit et exiguë : parfait pour agir en toute discrétion.
avatar
Lorpa Norou

Messages : 241
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse : une affaire de famille

Message par Lorpa Norou le Lun 4 Juin - 13:40

« T'es sûr que c'est ici, Hamon ?
-Bien sûr Uria. Arrêtes ta flipette tu veux ? Qu'est-ce qu'il y a ?
-Il flippe à l'idée d'affronter un chasseur de prime !
-Ferme là Raviel. C'est juste que je voudrais qu'on soit sûr que ce soit ici. Histoire de ne pas taper des types qui n'ont rien fait, et d'accessoirement faire fuir la proie.
-Tu as raison Uria, il vaut mieux être prudent. Mais ce sont les indications données par le seigneur Armityle. Ça te va comme réponse ?
-Bon ok. Allons-y alors. »
Et les trois compères s'avancèrent alors dans l'entrée. Ce qu'ils ne savaient pas, c'est que Nayerra avait blindé l'immeuble de micros. Même l'enseigne en était pourvu. Elle avait donc pu écouter leur conversation et conclure ceci : un prudent, une tête brûlée, et un subordonné fidèle donc borné. Elle avait déjà établi l'ordre de leurs morts, il ne lui restait plus qu'à attendre.
Les trois compères arrivèrent devant la porte, et le premier, qui se trouvait être Raviel comme elle l'avait prévu, enfonça la porte d'un puissant coup de pied et entra en courant. Il se précipita dans la première pièce et tomba nez-à-nez avec le petit droïde qui s'actionna et lui lança une forte dose de Venin Quesh. Il tomba au sol se tordant de douleur, les mains sur la gorge pour essayer de respirer. Le petit droïde en profita pour rentrer dans un petit tuyau d'évacuation, juste avant que le deuxième, qui se trouva être Hamon, n'entre dans la petite pièce lui aussi. Uria était, lui, resté en arrière, sa lame déployée. Nayerra appuya sur sa télécommande, qui ouvrit un faux petit tableau en deux, laissant apparaître des petits trous. Au même moment, elle sortit de l'ombre de la porte et lacéra la gorge d'Uria, tandis qu'une volée de flèches venaient transpercer le corps robuste du dernier debout. Elle trancha méthodiquement la trachée d'Hamon, puis donna la coup de grâce à Raviel.
Une fois cela fait, elle commença à ranger ses affaires, brûla les papiers compromettants, rangea son PC, puis attendit la nuit.

Une fois la nuit tombée, elle précipita les corps des hommes dans la jungle de Dromund Kaas, pas loin de bêtes qui se feraient un malin plaisir de se débarrasser des corps pour elle.
Elle revint une dernière fois à son appartement, pris une douche, ramassa ses affaires, et s'en alla.
Elle planqua ses affaires dans un coin, puis se dirigea vers la Tour du Peuple, le petit droïde en poche.
avatar
Lorpa Norou

Messages : 241
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse : une affaire de famille

Message par Lorpa Norou le Mer 6 Juin - 16:17

Nayerra ne revenait pas de ce qu'elle venait de faire.
Elle sortait de la Tour du Peuple, et marchait d'un pas lent, calme, et réfléchi. Elle repensait à tout ce qui venait de se passer. Comment elle était entrée dans la Tour, tranquillement, puis avait tranquillement fait semblant de s'intéresser à la décoration. Elle avait enfin trouvé un lieu tranquille, avec personne aux alentours. Elle avait alors commencé à préparer le droïde, à le programmer pour qu'il ne s'éteigne pas, ainsi qu'allumer les différents micros et caméras dont il était équipé. Il avait presque fini lorsqu'elle entendit une voix devant elle.
Il s'agissait d'une miriliane, plutôt petite. Elle lui demandait d'une petite voix ce qu'elle faisait. Elle était prise … ou alors ? Elle calma la panique qui commençait à l'envahir, et remarqua deux choses : Un, c'était une miriliane, elle ne pouvait pas être importante dans l'Empire. Deux, et c'est ce qui était le plus évident, elle portait un collier d'esclave.
Le dialogue fut court, mais profitable : cette esclave connaissait Lorpa. « Son Excellence » qu'elle l'appelait. Nayerra refit un sourire à cette pensée. « Son Excellence ».
Après avoir la confirmation qu'elle le connaissait bien, elle lui laissa une holo-fréquence, un message pour Lorpa, et s'en alla.
« Cette esclave s'est révélée très utile. Il faudra que j'en touche deux mots à Lorpa quand je le verrais ». Lorsqu'elle le verra. Et elle se rendit compte d'une chose : elle ne s'était pas préparé à cette rencontre. Cela faisait des années qu'ils ne s'étaient pas vus. Une éternité même. Était-ce de la peur qu'elle ressentait ?
Elle s'arrêta trente secondes, reprit son souffle, et se calma. Elle verrait bien quand elle sera devant lui. Pour l'heure, elle devait juste attendre son appel.
avatar
Lorpa Norou

Messages : 241
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse : une affaire de famille

Message par Lorpa Norou le Mer 6 Juin - 16:58

Alors qu'elle sirotait un verre sur la terrasse du Salon Nexus, elle entendit un « bip-bip ». Son holo-communicateur lui faisait signe. Elle s'empressa de le prendre pour voir si c'était Lorpa. Et oui, c'était lui. Ce n'était pas un appel, mais un message, l'invitant dans son appartement. Avec l'adresse. Pour cet après midi, « le plus tôt possible ». Elle finit alors son verre et se précipita dehors. Elle commença à se diriger à pas de loup vers l'adresse indiquée.

L'appartement se trouvait dans un quartier plutôt moyen de Kaas City : pas trop près de la Citadelle pour éviter de trop faire monter le loyer, mais assez pour ne pas être dans les bas quartiers. L'immeuble n'avait pas une apparence désagréable, et était bien mieux aménagé que l'ancien immeuble de Nayerra. Elle prit alors l'ascenseur, signe de luxe évident pour elle, et s'arrêta devant le numéro 562. Elle resta là, plantée comme si elle ne pouvait plus bouger, avant de finalement prendre son courage à deux mains, souffler un bon coup, et appuyer sur la sonnette.
La porte s'ouvra alors, pour dévoiler une entrée somme toute basique. Quelques étagères, quelques coffres. Rien de particulier à ce niveau là, puis elle entendit des bruits de pas. Des bruits de pas plutôt lourds, saccadés. C'était lui, elle le savait. Est venu alors le moment qu'elle considéra comme le moment le plus long de sa vie. Les pas se succédaient, l'un après l'autre, dans un rythme monotone qui coupait le souffle. Nayerra restait figée jusqu'à ce qu'il fasse sa lente apparition. La petite porte laissa alors place à un jeune homme, encapuchonné, assez grand, svelte, carré mais peu musclé. Son habit n'était pas très richement décoré, mais cette sobriété allait bien avec le personnage. C'était bel et bien lui : après tant de temps à le chercher, son frère était en face d'elle.

« Il paraît que tu me cherches …
-Ou-oui. » Elle avait les yeux humides. Cela ne lui était jamais arrivé. « Quelle pitié » se disait-elle.
« Si tu n'étais pas un Sith, je …
-Tu ? Dit-il en s'approchant d'elle.
-Je … Je te ferais un gros câlin » Elle avait un grand sourire mince et franc.
La seconde d'après, Lorpa l'avait lui-même prise dans ses bras. Ce n'était pas un câlin doux, comme on pourrait en voir dans n'importe quel holo-film à l'eau de rose. C'était plus une étreinte simple. Ce n'était pas quelque chose de fréquent : c'était le câlin de deux personnes qui ne s'étaient pas vu longtemps.

L'étreinte terminée, ils passèrent l'après-midi à discuter de tout et de rien. Ce moment fut très rapide aux yeux de Nayerra, mais il devait se terminer.
avatar
Lorpa Norou

Messages : 241
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse : une affaire de famille

Message par Lorpa Norou le Ven 8 Juin - 13:59

Zayessa venait de toucher sa dernière paye. Le Hutt qu'il devait garder fut finalement arrêté pour escroquerie, ou quelque chose du genre. Zayessa s'en foutait royalement, le contrat était de toute façon terminé. Il venait de rentrer sur Dromund Kaas. À peine avait-il posé le pied sur la planète qu'il envoya un message à Nayerra pour qu'ils se voient. Et Nayerra répondit une adresse, un peu excentrée, mais pas trop, dans Kaas City.
Lorsqu'il entra, il découvrit un appartement plutôt bien rangé. Nayerra était plantée dans le couloir, juste après l'entrée.
« Hé bien … Tu nous as acheté un magnifique appartement à ce que je vois.
-Elle ne l'a pas acheté, dit une troisième voix. C'est le mien. »
Un homme se plaça à côté de Nayerra. Il était plutôt grand, mince et svelte, mais pas trop musclé. Son visage était caché par un capuche, mais on pouvait nettement voir une grosse cybernétique sur le côté droit de sa mâchoire. Il portait un habit assez décoré, mais pas trop non plus. Et à sa ceinture, un sabre laser pendouillait. Un Sith ? Elle s'était acoquinée avec un Sith ?
« Zayessa, dit Nayerra, je te présente Lorpa. Mon frère. Et donc, ton beau-frère. Il nous prête gentiment son appartement pour qu'on loge, et qu'on fasse tourner un peu notre entreprise.
-Vous avez le droit à une période d'essai : je vais en campagne, dit Lorpa. Je vous confie cet appartement. Plusieurs règles : la salle située à ma gauche, vous n'y entrez pas. C'est une salle des arts obscurs, vous n'y touchez donc pas.
-Pourquoi tu me vouvoies ?
-Parce que cela s'applique à vous deux. Mais Nayerra connaît déjà les règles. Je te les donne tels que je les lui ai donnés. Donc, vous n'entrez pas ici. Vous n'entrez pas dans ma chambre, à l'étage. Il y a également des artefacts obscurs, donc ne prenez pas de risques. Et si jamais vous voulez recevoir quelqu'un, vous le recevez ici, et dans la pièce derrière moi. Si vous avez des questions, c'est maintenant ou jamais.
-Pour le ménage, comment fait-on ?
-Tu viens de te proposer tout seul, lança Nayerra. Tu t'occupes du ménage, et moi de nous trouver des clients. Ça te va ? Fort bien alors.
-Je pars sur la Lance Pourpre, on m'y attend. Tâchez de me rendre mon appartement intact.
-Bien. Prends soin de toi. »
Et le Sith s'en alla. Zayessa réalisa alors : son beau-frère était un sith !
« Viens, je vais te montrer les nouveaux locaux de NZ Enterprise, dit Nayerra en se retournant et en passant dans la salle derrière. Ici, nous avons un bureau où nous pourrons recevoir des clients. Derrière, je me suis acheté une nouvelle console, bien plus performante que mon ancien PC. Elle nous servira.
-Hmmm … Et pourquoi avoir mis des palmiers ?
-Un problème avec ça ? dit-elle avec un air mauvais.
-Oh non, ils sont jolis. Mais si tu les as mis là, c'est qu'il y a une raison.
-Un bureau avec de la verdure plaît plus. Cela réconforte également la confiance du client.
-Si tu le dis.
-Oui, je le dis. Maintenant, au lieu de poser des questions stupides, ferme là et suis moi. Je vais t'indiquer ta chambre. Et enlève tout de suite ce sourire de ta figure. »
avatar
Lorpa Norou

Messages : 241
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chasse : une affaire de famille

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum