Famille Xiao

Aller en bas

Famille Xiao

Message par Seu Ka'ann le Mer 27 Déc - 16:34


Établie depuis des siècles sur la planète Meshra la Famille Xiao était une société matriarcale à tous les niveaux sociaux, militaires et professionnels. Les femmes détenaient les plus hauts postes et, sans qu'ils soient rabaissés pour autant, il était inconcevable qu'un homme puisse diriger un groupe de femmes dans le cadre professionnel. Également, c'est la femme qui dirigeait le foyer familial et l'armée n'était composée que de femmes : légères et souples, elles faisaient d'excellentes amazones. Les hommes étaient cantonnés à des métiers manuels où leur force physique était un atout : forgeron, cariste, maçon...
Le seul homme à être absout de tâches physiques était le Patriarche, l'époux de la chef du Clan. Même si ce titre était purement honorifique et ne lui donnait aucun pouvoir, le Patriarche était autant honoré et aimé par le peuple que sa femme : être choisi par la chef du clan était un insigne honneur et, dans sa clairvoyance, la Matriarche n'avait pu choisir qu'un homme bon et sensé.

L'Ascension de Sin-Mei
En -452 TC, les guerres de clans faisaient rage sur Meshra. Tout était prétexte à assassinats et exécutions sommaires, les premiers à souffrir de ces guerres étant les civils vivants hors des cités fortifiées.
Assistée de 6 Prêtresses, la Matriarche Sin-Mei avait développé une technique pour assujettir les soldats ennemis afin de les retourner contre leurs anciens maîtres : elle les faisait enfermer dans des geôles plongées dans l'obscurité, sans lumière ni point de repère, et les affamait plusieurs jours tandis que des litanies assourdissantes chargées de Force obscure résonnaient en continu dans les oreilles des malheureux. Ceux qui ne perdaient pas complètement la raison en gardaient juste assez pour comprendre qu'ils ne pourraient échapper au supplice de Sin-Mei qu'en se soumettant entièrement à elle. Lorsqu'ils sortaient des geôles, les suppliciés imploraient d'eux-mêmes de servir la volonté de Sin-Mei.


Sin-Mei, Maîtresse des Âmes Blanches

Si le Clan Xiao est aujourd'hui l'unique Famille au pouvoir sur Meshra, c'est justement grâce à Sin-Mei qui réussit à mettre un terme au sempiternel conflit en quelques semaines seulement. En utilisant un habile système d'écluses, la Matriarche de l'époque fit empoisonner l'eau menant aux domaines des trois Clans majeurs. Les pertes furent considérables, aussi bien côtés guerriers que civils.
Les paysans et villageois, voyant leurs familles mourir à petit feu, préférèrent abandonner leurs terres plutôt que de subir le même sort. Sin-Mei n'eut qu'à les cueillir dès leur sortie des territoires adverses : elle fit capturer tous les réfugiés et les fit enfermer dans ses geôles. Quelques jours plus tard, ce sont plusieurs vagues de civils entièrement dévoués à Sin-Mei qui s'abattirent sur les terres des trois clans majeurs, fortement affaiblis.
Ne souhaitant aucunement  mettre à mort ceux qu'ils pensaient encore être de simples civils, les dirigeants de l'Assemblée Ocre abdiquèrent les premiers. Tous leurs guerriers valides furent placés dans les geôles et subirent le châtiment obscur visant à les soumettre physiquement et psychologiquement.

Ces hommes marquèrent le début d'une longue lignée de soldats : les Armures de Craies, surnommés ainsi à cause de leur teint livide et de leur cheveux blanchis suite aux effroyables traumatismes subis durant leurs conversions. Ne craignant plus la mort et bénéficiant d'une expertise martiale redoutable, ces guerriers furent envoyés en première ligne contre le Clan Huan. Ces derniers n'avaient en effet pas la même compassion que l'Assemblée Ocre et n'avaient pas hésité à éliminer en masse les paysans convertis par Sin-Mei, fussent-ils des anciens citoyens de leur clan. Hélas pour eux, les Armures de Craie étaient bien plus robustes et aguerris que les civils servant de chair à canon : ils taillèrent en pièces les derniers résistants avant de ramener à Sin-Mei la tête de Batosai sur un plateau d'argent.


Armure de Craie

Quant aux dynastes Fenn, ils essayèrent de se défendre en voulant rallier les clans inférieurs en leur promettant gloire et richesse. Mais la victoire de Sin-Mei Xiao sur la puissante Assemblée Ocre et les terribles Huan s'était répandue comme une traînée de poudre jusqu'au Ponant. Les Libellules Noires envoyèrent quelques uns de leurs assassins éliminer les dirigeants de la Dynastie en signe d'allégeance envers celle qui semblait sur le point de devenir la première dirigeante de Meshra.

Mais Sin-Mei n'était pas dupe : si elle salua publiquement le geste des Libellules Noires et nomma l'organisation première vassale des Xiao, elle n'avait nullement confiance en un groupuscule qui n'attendait que de pouvoir la maîtriser et gouverner Meshra dans son dos. Lors d'une cérémonie officielle, elle fit capturer toutes les Libellules et les fit jeter dans les geôles, ordonnant un traitement extrême pour ces assassins.
Par un étrange concours de circonstances, les seuls survivants du terrible traitement furent des femmes. Celle-ci furent retrouvées dans un état pire que les Armures de Craie : leur teint, leur cheveux, leur pupilles... leurs corps entiers avaient viré au blanc. Hagardes, la plupart avaient la bouche grande ouverte et semblaient ne pas pouvoir la refermer. Dénuées de toute réflexion, obéissantes et ayant conservé leurs facultés physiques, elles furent la première génération d'une lignée d'assassins qui perdurera : les Banshees de Meshra.


Une des Banshees de Meshra les moins affectées par le supplice

Ayant soumis 4 des clans les plus importants et dangereux, les autres se soumirent immédiatement à  Sin-Mei Xiao. Seuls les brigands de Pei, se fondant dans la masse, ne lui prêtèrent pas allégeance et devinrent les premiers opposants de la Maîtresse des Âmes Blanches. Aujourd'hui encore, ils forment des poches de résistance farouches, pratiquant des actions de harcèlement contre la Famille Xiao et se présentant désormais comme des sauveurs, ceux qui libèreront Meshra du joug des Xiao.


Banshees et Armures de Craies : les Âmes Blanches de Sin-Mei
Après ses rapides victoires, la Matriarche voulu soumettre tout aussi rapidement ses nouveaux sujets au système sociétaire Xiao : la femme au centre de tout. Le processus fut plus long à mettre en place qu'elle ne l'aurait crû, les modes de vie et traditions des autres clans étant profondément ancrés. Elle décida  donc d'asseoir son pouvoir en démontrant la toute puissance des femmes une fois celle-ci révélée : elle envoya ses Armures de Craie enlever de force les femmes des bastions les plus récalcitrants avant de les renvoyer, pâles comme des fantômes, à leurs proches afin de leur imposer sa propre volonté.

La simple présence des Armures de Craie étaient désormais annonciateurs d'enlèvements de mères, de sœurs ou de filles condamnée à devenir des êtres dépourvues de volonté, n'étant plus que des ombres de celles qu'elles avaient été. Des traques furent organisées par des groupes clandestins pour piéger et éliminer les Armures de Craie afin que cessent les rapts.
Voyant le nombre de ses soldats d'élite diminuer dangereusement, Sin-Mei les rappela et convoqua ses Prêtresses. Ensemble, elles parvinrent à conjuguer les forces occultes pour conserver les Armures de Craie : les transformer en statues. Tant qu'ils "dormaient", ces soldats ne risquaient rien. Une fois réveillé, ils conservaient leur invincibilité durant un laps de temps plus ou moins court. Plus ils dormaient, plus ce délai augmentait.


Armure de Craie en sommeil

Sin-Mei finit par obtenir un assujettissement quasi-total des Meshraïtes en moins de deux ans. Lorsqu'elle mourut à l'âge de 58 ans, rongée par le côté obscur, cela faisait 15 ans qu'aucune Armure de Craie n'avait été réveillée. Ses Prêtresses l'accompagnèrent dans la tombe, emportant avec elles le secret du réveil des soldats de pierre.

La fille aînée de Sin-Mei, Zhang Xiao, repris les rênes du pouvoir en adoptant une politique plus souple : si les Banshees étaient devenues les premières forces de l'autorité de Meshra, leurs conversions devaient se faire de manière moins brutale.
Au fil des décennies, Zhang n'eut de cesse de parfaire le rituel de sa mère. À la fin de son long règne, les Banshees étaient désormais recrutées au lieu d'être enrôlées de force, puis formées aux arts martiaux avant de subir l'épreuve des geôles. Si celle-ci les rendait au moins aussi puissantes que la première génération de Banshees, elle n'avait pas l'effet néfaste d'anéantir la volonté des guerrières. Une fois devenues Banshees, ces dernières pouvaient reprendre une vie sociale et interagir avec autrui, tout en gardant comme priorité la sauvegarde des intérêts de Meshra et de la Famille Xiao. Seules subsistait les séquelles physiques : aussi blanches que des esprits, de la tête aux pieds.


Banshee de Meshra


La rencontre avec les Sith
En -247 TC, 200 ans après la victoire quasi-totale de Sin-Mei, une navette atterrit sur la planète, en plein territoire Wenn, non loin du Ponant. Isolationnistes et ne pratiquant que de rares échanges avec l'extérieur, les Meshraïtes accueillirent les nouveaux venus avec méfiance. Au nombre de 4, ces derniers exigèrent de leurs hôtes, qu'ils pensaient primitifs, qu'on mette à leur disposition les plus beaux quartiers, qu'on leur donne les mets les plus fins et qu'on leur soumette les femmes les plus belles. Les Meshraïtes présents prirent ceci pour plaisanterie. Mais les nouveaux venus démontrèrent qu'il ne s'agissait nullement d'une plaisanterie et usèrent, sur la foule de badauds, de pouvoirs différents mais aussi puissants que ceux de la Matriarche actuelle. On parla alors d'un bâton rouge volant comme un faucon et coupant comme du verre, ainsi que d'un citoyen se mettant à suffoquer jusqu'à s'étouffer. Les Meshraïtes les plus prudents coururent prévenir les Banshees, garantes de l'ordre. Les plus téméraires tentèrent de riposter ; aucun ne survécu. Lorsque l'escouade de Banshees arriva sur place, rien ne les avait préparé à de tels adversaires. Le combat fût inégal mais l'agilité et la souplesse des guerrières contre-balança les pouvoirs et les bâtons rouges de leurs envahisseurs qu'aucune lame ne semblait pouvoir parer. Sur la douzaine de Banshees intervenant, 2 furent tuées dans les 5 premières secondes du combat, 3 autres dans les 30 secondes suivantes, 3 eurent raison d'un des envahisseurs avant de mourir sous les coups vengeurs de ses compagnons. Enfin, les 4 dernières réussirent, à force d'attaques coordonnées, à vaincre un deuxième envahisseur avant de se faire taillader par les bâtons rouges.
Nullement inquiets, les deux envahisseurs survivants continuèrent leur route vers l'auberge la plus proche, éliminant toute âme cherchant à les arrêter.

La nouvelle eu tôt fait de venir aux oreilles de Qing Xiao, la Matriarche d'alors. Inquiète de la situation, elle envoya ses 6 Prêtresses sur place voir de quoi il retournait. Grâce au système de zeppelins, les Prêtresses furent sur place en quelques heures, secondées d'une nouvelle escouade de Banshees. A l'auberge, les deux envahisseurs semblaient les attendre. A la demande des Prêtresses de la raison de leur venue et de leur comportement hostile, l'un des deux envahisseurs répondit qu'ils attendaient une soumission complète du peuple et des dirigeants actuels. Désormais, lui et son compagnon seraient les seuls maîtres des zones civilisées de cette planète. La réponse des Prêtresses ne se fit pas attendre : conjuguant leur sorcellerie, elles entravèrent l'étranger hostile de liens invisibles avant de le transpercer de leurs lames sacrificielles sans que son compagnon ne lève le petit doigt. Ce dernier fût emmené à Qing Xiao pour interrogatoire, sans opposer la moindre résistance.


Qing Xiao, Matriarche Légendaire

Face à la Matriarche, l'étranger se présenta comme Aem'a Ka'ann, Seigneur Noir appartenant à la Sphère d'Expansion de l'Empire Sith. La conversation fut longue. N'ayant aucunement entendu parler des Sith, de leur religion ou de leur mode de fonctionnement, Qing Xiao fut rapidement fascinée par l'étranger qui reconnu la puissance de la Matriarche et de ses Prêtresses. Au bout de plusieurs heures, un respect mutuel semblait s'être installé entre Qinq Xiao et Ka'ann. Après plusieurs jours de découverte mutuelle, ils finirent par s'échanger certaines connaissances avant de s'offrir l'un à l'autre. Qing Xiao annonça officiellement quelques semaines plus tard que Aem'a Ka'ann serait son Patriarche.

Si la nouvelle décontenança la population, elle allait de pair avec le vent de renouveau que semblait vouloir insuffler la jeune Matriarche.
Désireux de protéger son nouveau territoire, le Seigneur Sith retourna vers les siens et mentionna dans ses rapports que, bien que peuplée d'humains, Meshra n'avait aucun intérêt en terme de ressources organiques, technologiques ou militaires et qu'il avait soumis les quelques poches de résistance rencontrées.
Afin que le subterfuge soit total, Aem'a Ka'ann alla jusqu'à ramener sa nouvelle épouse en territoire Sith pour des épousailles officielles et s'attribua la possession de Meshra. La planète fut donc ratifiée comme appartenant à Aem'a Ka'ann afin qu'il puisse en disposer comme il l'entendait.


Aem'a Ka'ann, Patriarche Sith

Dans les faits, Qing Xiao était toujours seule à diriger Meshra. Son époux Sith était aimant et la formait, ainsi que ses Prêtresses, aux arts Sith et au combat au sabre laser. Il leur enseigna la fabrication d'armes laser et la manière de synthétiser les cristaux nécessaires.
La mort de Aem'a Ka'ann, bien des années plus tard, laissa un vide dans le développement des arts obscurs des Matriarches Xiao.


Le retour des Ka'ann
Les décennies suivant la mort du Patriarche et de son épouse, aucun Sith ne vint sur Meshra. Répertoriée par Aem'a Ka'ann comme sans intérêt, les Meshraïtes n'eurent que de rares visites de l'extérieur, se développant eux-même à peine un peu plus en implantant des mines sur des satellites naturels du système.
Le Clan Pei gagnait de plus en plus d'adeptes et les Libellules Noires semblaient s'être reformées. Les Banshees, bien que présentes sur tous les archipels, avaient de plus en plus de mal à lutter contre ces deux ennemis invisibles. Petit à petit, la confiance du peuple envers les Xiao s'étiolait : pourquoi devoir prêter allégeance envers une puissance incapable d'assurer une protection digne de ce nom ?

Pourtant, leur salut revint sous les traits d'un Sith, 15 ans avant que ne se produise un évènement, dont les Meshraïtes n'entendirent jamais parlé, connu sous le nom de "Traité de Coruscant". Celui-ci se présenta comme Vaar'n Ka'ann, descendant de Aem'a Ka'ann, et demanda à voir la Matriarche actuelle avec l'intention de postuler au titre de Patriarche.
La Matriarche, Lu Xiao, vit immédiatement en cet homme une répétition de l'Histoire : si Vaar'n Ka'ann était le même enseignant qu'était Aem'a, elle était forcément la réincarnation de son aïeule Qing Xiao.


Vaar'n Ka'ann, Seigneur Noir de la Sith


Lu Xiao, Matriarche de Meshra

Il ne fallut que très peu de temps pour qu'une nouvelle alliance maritale entre les Familles Xiao et Ka'ann ne renaisse. Le peuple accueillit la nouvelle avec enthousiasme et les opposants au régime avec crainte. Pourtant, le comportement du nouveau Patriarche était loin d'égaler celui de son ancêtre : au lieu d'aider au développement de Meshra et à l'accroissement des pouvoirs de la Famille Xiao, ce dernier ne faisait que profiter des bienfaits que pouvait lui apporter Meshra, quelques semaines par an, tout en distillant des miettes de savoir à la Matriarche, avant de repartir pour l'espace impérial. Lu Xiao, aveuglée par le simple nom de Ka'ann, ne voulait pas voir la supercherie : toute personne prenant le risque de la mettre en garde contre le comportement déplacé de son époux s'exposait à de violentes représailles.

Ses propres Prêtresses tentèrent, au bout de plusieurs années de mise au point, de se débarrasser de Vaar'n Ka'ann pour protéger Meshra et leur Matriarche bien-aimée. Mais c'était sans compter sur le meilleur agent de Lu Xiao : sa première fille, Bao, utilisatrice de la Force elle aussi.


Bao Xiao, Première Fille de Lu Xiao

Aussi convaincue que sa mère du bien-fondé des intentions de son père Vaar'n Ka'ann, Bao révéla au grand jour le complot fomenté par les Prêtresses de Lu visant à enlever et éliminer son époux. Les Prêtresse furent soumises à la torture par Lu et Vaar'n avant d'être exécutées par leur fille.

Cet épisode fit office de scission entre Lu Xiao et son peuple : de mémoire de Meshraïtes, jamais une Matriarche ne s'était débarrassée de ses Prêtresses, et certainement pas d'une manière aussi violente et radicale. Devenue paranoïaque, Lu mit sa fille Bao à la tête des Banshees afin d'enquêter et de débusquer toute personne n'ayant ne serait-ce qu'émis un commentaire à l'encontre du régime.

Un vent de révolte souffla du Darshan jusqu'au Ponant, multipliant les réseaux d'opposants et les actes de terrorisme. Des avant-postes entiers se faisaient incendier et des traquenards pour isoler et éliminer les Banshees avaient lieux tous les jours.

Bao et ses sbires furent mandatées d'une nouvelle tâche : capturer toute femme ayant une quelconque sensibilité à la Force et leur faire subir le supplice des geôles. Si elles étaient peu nombreuses, Bao n'hésita pas à appliquer ce traitement à trois de ses sœurs qui virent le jour par la suite : Wei, Mei et Jin, respectivement les 4ème, 6ème et 7ème filles de la Matriarche. Une fois formées, toutes reçurent le commandement d'une escouade de Banshees, devenant les âmes damnées de leur aînée Bao, annonciatrices de pleurs et de morts.
Pourtant, les actes de rébellion ne semblaient vouloir cesser. Des Banshees disparaissaient tous les jours et des prisonnières étaient libérées avec une facilité déconcertante.


La mort de Vaar'n Ka'ann
Alors que Lu plongeait petit à petit son monde dans le chaos, Vaar'n Ka'ann menait son petit train-train, passant tout au plus quelques semaines sur Meshra, avant de repartir. Désireuse d'en apprendre toujours plus de la part de son époux, Lu Xiao guettait son retour comme celui d'un prophète.

Mais à partir de +21 TC, Vaar'n ne revint pas. Un cycle durant, Lu l'attendit, regardant le ciel sans plus gouverner son monde. En vain.
Accompagnée d'une poignée de Banshees, l'aînée Bao décida de reprendre les tracés spatiaux de Vaar'n et mena son enquête aux confins de mondes qu'elle ne connaissait pas. Dans les secteurs lointains de l'Empire Sith, les cartes spatiales la menèrent au domaine de leur père, sur la planète Baklav, dans le Secteur Kalamith.


Aperçu du Domaine Ka'ann

Ne voulant porter préjudice à son père en venant toquer directement à la porte de son domaine, elle se mêla à la basse population locale et apprit la mort de Vaar'n. Si cette nouvelle l'attrista, la manière dont cette mort était survenue mit Bao dans une rage folle : l'un des fils que Vaar'n avait conçu dans cet Empire, Seu, aurait tué son propre père et se serait accaparé son titre et ses biens.
Il ne fallut que peu de temps pour avoir confirmation que le nouveau seigneur des lieux était bien Seu Ka'ann, un homme ayant à peu près son âge, qui s'avérait donc être son demi-frère. Il était inconcevable pour Bao qu'un homme ait pu ainsi, pour son intérêt propre, éliminer le Patriarche de toute une planète.

Revenue sur Meshra, Bao organisa une réunion exceptionnelle avec sa mère et ses sœurs. L'idée était simple : effectuer un raid sur le domaine Ka'ann et tuer le Parricide.
Si Lu, dévastée à l'annonce de la mort de son époux, accueillit l'initiative avec enthousiasme, ce ne fût pas le cas des trois sœurs Banshees.

Ces dernières brisèrent enfin leur silence et tentèrent de raisonner leur mère et leur aînée en tentant de les convaincre que oui, Vaar'n Ka'ann avait bien profité de Lu et de la planète entière et que non, cette dernière n'était pas la réincarnation de leur aïeule Qing Xiao. Elle expliquèrent également que si près d'un tiers de leurs effectifs avait disparus, c'est que certaines de leurs consœurs Banshees avaient préféré déserter plutôt que de commettre des exactions indignes de leurs rôles de gardiennes. Elles même avaient tout bonnement cessé les actions punitives sur les populations civiles et tentaient chaque jour de les calmer plutôt que des les opprimer.

Cette dernière nouvelle fut accueillie comme une trahison par Bao et Lu qui décidèrent de punir les trois dissidentes : un combat à mort entre elles prouverait la rédemption de l'unique survivante.
Ne pouvant se résoudre à se battre contre ses cadettes, Wei préféra mettre fin à ses jours le soir même. Le lendemain, Mei et Jin s'affrontaient dans une arène de fortune. La 7ème fille survécut et dû plier le genou devant la Matriarche et son âme damnée Bao. Afin de s'assurer une bonne fois pour toute de la loyauté de sa jeune sœur, Bao exigea de Jin qu'elle fit partie des Banshees qui l'accompagnerait sur Baklav pour détruire Seu Ka'ann et les siens.

Il y a quelques jours, un petit bataillon fut donc envoyé dans le secteur Kalamith, sans se douter des répercussions que leur assaut s'apprêtait à avoir pour Meshra...
avatar
Seu Ka'ann

Messages : 106
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 33
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum